© 2018 Quelleposition.be.

POLITIQUES JEUNESSE

Harcèlement

De nombreux jeunes sont victimes de harcèlement, et ce dans leurs différents lieux de vie : à l’école, dans leurs activités hors du cadre scolaire, sur internet… Que proposent les partis politiques pour lutter contre ce phénomène, et notamment contre le harcèlement en ligne, et soutenir les OJ en ce sens ?

Notre question aux partis politiques

Que propose votre parti pour lutter contre le harcèlement, et notamment contre le harcèlement en ligne, et soutenir les OJ en ce sens ?

Découvrez les réponses des partis politiques

"Le centre Jean Gol, le centre d'études du Mouvement Réformateur a réalisé récemment une étude sur la question car il nous semble important d'apporter des solutions à ce problème sociétal en augmentation. Notre jeunesse est devenue hyperconnectée et une large partie de sa vie sociale passe désormais par les réseaux sociaux et ce, souvent en-dehors d'une supervision parentale.
Si ce phénomène présente de nombreux avantages comme la socialisation des jeunes, le développement de nouvelles compétences etc., il est vrai qu'il peut y avoir de graves dangers. Avant le harcèlement avait lieu à l'école..." Lire la suite

"Le PS défend des projets qui permettent de lutter contre ce phénomène. Le PS a par exemple apporté son soutien au projet et à la campagne « No Hate » ou encore aux programmes d’éducation aux médias.
Plusieurs outils existent déjà en Fédération Wallonie-Bruxelles (plateforme « Harcèlement à l’école » par exemple). Le PS propose de renforcer la sensibilisation et l’éducation des élèves sur ce que constituent le harcèlement et ses dangers.
Dans cette optique, tous les projets intégrant directement les jeunes doivent être soutenus. Le travail de..." Lire la suite

"Le PTB est bien sûr tout à fait favorable à une discussion sur les mesures à prendre pour lutter contre le harcèlement des jeunes, notamment en soutenant les campagnes menées par les jeunes et soutenues par les Organisations de Jeunesse dans les écoles ou en développant des liens structurels entre conseils d’élèves et professeurs."

"Dans le cadre du harcèlement scolaire, la Ministre de l’Education, Marie-Martine SCHYNS, a développé un plan en 6 axes :
Un dispositif de prévention et de prise en charge des violences inscrit dans chaque plan de pilotage des écoles, y compris des dispositifs spécifiques concernant le harcèlement, le cyber harcèlement et les événements d’exception ;
L’implémentation d’un dispositif expérimental de prévention et de prise en charge du harcèlement, du cyber harcèlement, des violences visibles et invisibles et des discriminations au sein des établissements scolaires (sur base d’une recherche-action..." Lire la suite

"Le harcèlement en milieu scolaire et/ou sur les réseaux sociaux constitue une réalité difficilement détectable et rarement illustrée, de manière directe, dans les sphères sociales que sont, par exemple, les classes. La formation des coordinateurs pédagogiques et des enseignants constitue des outils précieux mais insuffisants.
Les collaborations entre les OJ et les écoles doivent permettre de développer des projets innovants en matière de “vivre ensemble” dans les écoles, axés sur le respect mutuel et le respect des différences. Une attention particulière sera également apportée aux notions de réel et de virtuel et des conséquences..." Lire la suite

"Pour Ecolo, il s'agit de rassembler les chercheurs afin d’affiner les réponses à apporter aux enjeux tels que la surinformation, les communautés virtuelles, la cyberdépendance et le cyber-harcèlement, ...
Il s'agit également d’encadrer la publicité à destination spécifique des enfants de moins de 12 ans, ainsi que l’utilisation de l’image d’enfants en tant que prescripteurs d’achats. Pour Ecolo, il faut également interdire la publicité qui véhicule des stéréotypes pouvant mener à des comportements discriminants : sexisme, racisme, homophobie, xénophobie ... Pour le harcèlement en ligne..." Lire la suite