© 2018 Quelleposition.be.

POLITIQUES ASSOCIATIVES

Le volontariat

Le volontariat est une activité régie par la loi (2005), qui doit répondre à 4 critères bien définis : 

  • être sans rétribution ni obligation : la motivation du/de la volontaire n’est pas financière, il ne s’agit pas d’un travail rétribué. De plus, le/la volontaire s’engage de façon libre.

  • être au profit d’autrui : l’activité ne peut pas être exercée pour le compte du/de la bénévole lui/elle-même. Quelqu’un-e d’autre ou la collectivité bénéficie de son geste.

  • être hors du cadre familial et privé : le/la volontaire agit auprès d’une organisation. Les gestes d’entraide entre voisin-e-s ou au sein d’une famille ne relèvent pas de la loi sur le volontariat.

  • ne pas concerner une même tâche et un même employeur/euse : une même personne ne peut être travailleur/euse rémunéré-e et volontaire pour une même tâche et un-e même employeur/euse. Le bénévolat ne peut servir à éviter de payer des heures supplémentaires (source : www.levolontariat.be). 

Près d'un million de personnes s'engagent comme volontaires chaque année. Le volontariat des jeunes est l'un des piliers du travail des Organisations de Jeunesse et des Centres de Jeunes, qui ont pour mission d'aider au développement de jeunes citoyen-ne-s, responsables, actifs/ves, critiques et solidaires (CRACS).

Notre question aux partis politiques

Que proposez-vous pour soutenir et renforcer le volontariat, en Belgique et à l’international ?

Découvrez les réponses des partis politiques

"Le CD&V croit profondément à la force du bénévolat. Nous souhaitons mettre toutes les chances de notre côté pour développer au maximum le bénévolat en Belgique ou à l’étranger. Ceci vaut aussi pour le travail bénévole des jeunes. Le CD&V veut continuer à soutenir les organisations de la sphère publique, comme le travail de jeunesse, qui offre aux jeunes l’opportunité de s’engager en tant que bénévole et d’élargir leurs centres d’intérêt. Nous soutenons tout autant les organisations qui stimulent le travail bénévole à l’étranger et qui soutiennent et encadrent les jeunes de notre pays dans cette démarche. Le CD&V souhaite..." Lire la suite

"Le bénévolat et le volontariat donnent à ceux qui le fournissent de l’estime de soi, du sens à la vie, l’occasion d’entretenir leurs compétences et de développer leurs potentialités, tout en donnant d’eux-mêmes et s’ouvrant à l’autre. C’est l’ouverture de soi à l’autre.
En donnant de leur temps, de leurs talents et de leur générosité, les bénévoles créent et multiplient les espaces de solidarités interpersonnelles et intergénérationnelles. Ils créent des relations sociales fortes en dehors des relations économiques ou de consommation. Ils sont des moteurs de « bien-être » et de « bien-vivre » ensemble, vecteurs de lien social et...Lire la suite

"Nous souhaitons donner aux bénévoles plus de signes de reconnaissance et d’appréciation. Le travail bénévole permet à ces personnes d’acquérir plus de compétences, soit de manière directe en effectuant les activités, soit de manière indirecte sous la forme d’apprentissage informel. Le Ministre de la Culture est chargé de la coordination de la politique bénévole.
En vue de développer une politique bénévole de qualité, il est essentiel de mettre suffisamment de moyens à disposition des organisations afin d’encadrer, de protéger et de former au mieux les bénévoles.
Pour ce faire, il faut investir dans..." Lire la suite

"Le développement du volontariat en Belgique passe par un déploiement d’initiatives plurielles au niveau communal.
Les priorités de notre parti sont :

  • l’inscription du volontariat dans la politique communale et l’implication de tous les départements et services communaux dans cette thématique transversale.

  • l’instauration de cette dynamique dans une logique pluricommmunale afin de développer, avec les organisations de jeunesse, des projets fondés sur la mise en réseau et la mutualisation des compétences...Lire la suite

"Bien que l’exercice du volontariat ne puisse bien entendu en aucun cas mettre en péril la pratique d’un emploi « à part entière », il peut néanmoins inciter et contribuer au goût du travail. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle il est illogique que l’ONEM, une instance extrêmement directive pour chaque directeur régional, puisse juger de cette permission. Le suivi et l’encadrement d’un demandeur d’emploi relèvent de la compétence des services régionaux qui sont les mieux placés pour juger si l’exercice du volontariat entrave ou, au contraire, soutient la recherche active d’un emploi. Les personnes qui présentent des incapacités mentales, physiques...Lire la suite

"Pour ECOLO

  • le volontariat doit demeurer un acte libre et gratuit (hors de question de lier des activités de volontariat à l’obtention d’allocations, par exemple). 

  • l’ensemble des textes et propositions qui touchent au volontariat doivent respecter cette spécificité et faciliter les démarches pour être volontaire. 

  • il faut éviter, de manière générale, que le terme soit galvaudé, créant ainsi des confusions sur le sens et les enjeux afférents au volontariat...Lire la suite

"Nos bénévoles et leurs associations sont en effet confrontés à des contraintes administratives, à une protection partielle et à des informations fragmentées. Afin de remédier à cette situation, un plan d’action flamand en matière de politique de volontariat a été mis en place, à savoir « het Vlaams Actieplan Gecoördineerd Vrijwilligersbeleid ». Ce plan d’action a pour objectif de soutenir davantage les bénévoles en leur octroyant un meilleur statut, en réduisant les charges administratives et en assouplissant les règles.

Chacun exerce au niveau politique, que ce soit local, provincial, régional ou fédéral un contrôle sur les..." Lire la suite

"Nous souhaitons renforcer le volontariat, grâce à un statut clarifié : actifs au sein d'associations socioculturelles, relatives à la jeunesse, au sport ou encore au secteur des soins, un million de volontaires belges ont aujourd'hui droit à un statut renforcé."

"Au sein du Gouvernement flamand, le ministre Gatz et le ministre-président Geert Bourgeois ont tiré à la sonnette d’alarme pour renforcer le plan d’action du bénévolat. Le plan d’action a 3 objectifs : améliorer le cadre législatif et le statut des bénévoles, renforcer la communication et le soutien et réduire les règles en vigueur.  Des actions seront menées, tant au niveau flamand, fédéral que local.
Ils se sont également penchés sur la vision du bénévolat, qui se traduit comme suit :
    Les bénévoles sont omniprésents et jouent un rôle crucial dans tous les domaines et toutes les catégories
..." Lire la suite

"Le volontariat et l’implication de bénévoles dans la vie collective doivent être soutenus par les pouvoirs publics.

Le PS sera attentif à :

  • soutenir la formation des administrateurs et des responsables associatifs bénévoles notamment pour qu’ils puissent faire face à leurs responsabilités d’employeurs ;

  • repréciser le périmètre des activités qui sont concernées par le volontariat dans la loi relative aux volontaires de 2005 et éviter ainsi que des bénévoles ne doivent assurer des responsabilités en occupant des fonctions qui devraient..." Lire la suite

"Nous voulons que le travail de bénévolat soit reconnu par l’ONEM. Ce n’est pas le cas actuellement. Cela a des conséquences négatives pour les jeunes qui veulent faire du bénévolat alors qu’ils sont en quête d’un emploi. Le volontariat est une bonne chose pour les jeunes en Belgique, notamment pour s’ouvrir au monde qui les entoure (ici ou lors de voyages à l’étranger), et pour développer dans la jeunesse des valeurs de solidarité et d’appartenance collective. Celui-ci doit toutefois être contrôlé pour éviter que, sous prétexte de volontariat sous pression, des jeunes ou organisations de jeunes fournissent en réalité un travail, occupant ainsi celui..." Lire la suite