© 2018 Quelleposition.be.

MATÉRIEL & INFRASTRUCTURES

Locaux pour les OJ

La mise à disposition de locaux pour les jeunes et les enfants est autant une obligation issue du décret OJ qu'un outil de travail essentiel pour les Organisations de Jeunesse. Il s'agit aussi d'une condition essentielle pour toucher un public vaste, sur l'ensemble des communes et provinces de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Notre question aux partis politiques

Que propose votre parti pour répondre à ce besoin sur l’ensemble du territoire de la Fédération Wallonie-Bruxelles, dans les communes et dans les provinces ?

Découvrez les réponses des partis politiques

"Nous prévoyons suffisamment d’espace pour les enfants et les jeunes, également dans les noyaux urbains. Nous voulons investir dans des infrastructures jeunesse accessibles et intégrées à une vaste politique autour des espaces pour jeunes. Un des moyens est de permettre une occupation des bâtiments des écoles en-dehors des heures d'ouverture, ainsi que les W-E. Nous soutenons aussi les solutions créatives, par exemple, en permettant l’occupation temporaire d’immeubles vides. Nous voulons suffisamment de salles de fêtes, à prix abordables et d’accès aisé. Et nous voulons aussi suffisamment de locaux et de maisons de jeunes."

"La mise à disposition de locaux, en particulier par les autorités communales, est l’une des mesures importantes que peuvent prendre les autorités communales afin de soutenir le volontariat, en particulier au bénéfice des organisations de jeunesse. Elles peuvent également agir afin de favoriser les autorisations d’activité et fournir des aides matérielles favorisant l’organisation de celles-ci. Les aides matérielles pouvant être apportées doivent bien entendu être identifiées au cas par cas en fonction des réalités locales.
Sur initiative du cdH, nous proposons d’encourager le développement des offres d’endroits de camps..." Lire la suite

"L’objectif est de garantir une véritable reconnaissance du secteur associatif et des volontaires et de veiller à une véritable transparence en matière de subventionnement.
La charte associative constitue un outil précieux en cette matière mais n’a pas encore déployé tous ses effets. Il convient, le cas échéant, que soit créé dans chaque commune un conseil associatif mixte - composé de responsables politiques et des représentants d’associations - chargé d’établir un cadastre des besoins et ressources disponibles. Cette logique de cadastre doit, en outre, être reconnue à tous les niveaux de pouvoir : fédéral, régional, provinces et COCOF...." Lire la suite

"Mutualiser les locaux entre les différents organismes et créer des espaces de co-working"

"cf. Réponse de la question au sujet des partenariats locaux."

"Une circulaire de soutien à la mise en conformité des infrastructures existe, doit être maintenue et devra être développée. Le projet de politiques locales de jeunesse, mené par la Ministre Simonis, pourrait également contribuer à cet enjeu par la responsabilisation des communes dans les politiques locales.​

Le PS propose de rendre accessibles les différents espaces publics (infrastructures sportives, locaux scolaires, etc.) aux acteurs de la jeunesse."