© 2018 Quelleposition.be.

POLITIQUES ASSOCIATIVES

Le service citoyen

Aujourd'hui, le service citoyen est un programme de 6 mois pour les jeunes de 18 à 25 ans qui s'engagent à temps plein pour accomplir des projets solidaires. Ces 6 mois sont partagés entre des missions sur le terrain (pour 80 %) et des formations, des temps de maturation, d'orientation et d’échanges entre jeunes (pour 20 %) (source : www.service-citoyen.be). 

Ces dernières années, les débats sur l'avenir du service citoyen se font de plus en plus fréquents. Entre celles et ceux qui veulent le rendre obligatoire ou non, d'une durée inférieure ou supérieure à 6 mois... les discussions vont bon train.

Notre question aux partis politiques

Que proposez-vous à propos du service citoyen ?

Découvrez les réponses des partis politiques

"La possibilité d’effectuer le service civil de manière bénévole est en soi une chose positive. Il doit cependant y avoir une distinction claire et nette entre d’une part le bénévolat et d’autre part le service civique. Le nouveau statut du service civil bénévole doit être bien encadré et ne peut se résumer à une alternative pour la main-d’œuvre bon marché. Groen pioche d’abord dans les ressources au sein de la communauté afin de pouvoir définir les différentes formes de service civil".

"DéFI défend l’idée d’un service citoyen volontaire, tout en rappelant que ce service n’est pas un outil d’insertion professionnelle. DéFI pose, en outre, certaines conditions pour mener à bien ce dispositif.
DéFI demande une clarification du statut légal des participants et la finalisation d’accords de coopération entre les trois niveaux de pouvoir concernés pour lever toute forme d’incertitude notamment en ce qui concerne les demandeurs d’emplois indemnisés.
Parallèlement, il convient de coordonner les actions et d’assurer un suivi permanent pour garantir l’efficience du service."

"Le travail de jeunesse constitue un rôle primordial dans la réalisation des objectifs politiques quant au renforcement du tissu social, à la mise en place d’une citoyenneté démocratique, à la stimulation de  l’apprentissage perpétuel embrassant tous les aspects de la vie et à l’acceptation et l’apprentissage de la diversité. Le sp.a est fier de constater que le secteur de la jeunesse est riche et différencié d’une telle manière qu’il peut offrir un large éventail d’animations pour la jeunesse subventionnées structurellement. Par ailleurs, de plus en plus de nouvelles initiatives et de projets de jeunes innovateurs font surface, et ce à tout niveau politique. Rien que..." Lire la suite

"Pour Ecolo, le Service citoyen peut être un outil intéressant de cohésion sociale, de brassage et d'intégration des jeunes dans la société.
Mais il nécessite un cadre légal pour limiter tout risque d'abus. Plusieurs questions doivent encore être tranchées, en termes de rapport à la citoyenneté, à la formation des jeunes, à l'emploi. 
Il convient avant tout d'instaurer suffisamment de balises pour que le service citoyen ne se transforme pas en une concurrence avec le volontariat ou en une mise à l'emploi déguisée. Le risque de voir ce type d'activités s'inscrire dans une logique..." Lire la suite

"La N-VA n’est pas partisan d’un service civil payant (obligatoire) et organisé par l’état. La question est de savoir quelle est la valeur ajoutée d’une réforme de l’état civique actuel ? La Flandre dispose toujours d’une multitude d’organisations parfaitement équipées pour attirer les bénévoles et promouvoir les activités au sein d’une association bénévole. Ces organisations sont à juste titre subventionnées par le gouvernement flamand.

Selon les adeptes du système, nous aurions davantage besoin d’une intervention publique comprenant des services supplémentaires et un meilleur encadrement. Cela ne nous semble pas..." Lire la suite

"Le Mouvement réformateur soutient l'instauration d'un service citoyen non-obligatoire." Lire la suite

"Le service civil n’est pas le terme qu’apprivoise l’Open Vld. Il est plus approprié de parler d’un « service communautaire » (afin d’éviter toute confusion avec le service civil d’autrefois).

  •  Le caractère volontaire du service communautaire est essentiel. Le service communautaire ne peut être obligatoire.

  •  Le service communautaire ne peut entrer en concurrence avec le travail de la jeunesse existant. L’objectif n’est pas de créer un travail de la jeunesse gouvernementale qui porte préjudice au travail régulier des jeunes (qui est déjà subventionné).

  • Le ministre Gatz est favorable à..." Lire la suite

"Les socialistes défendent la mise en place d’un service citoyen sur base volontaire. En effet, de nombreux jeunes désirent s’engager dans des activités contribuant à la société, à la sauvegarde de l’environnement ou encore au vivre-ensemble.
Actuellement, certains jeunes qui concrétisent cet engagement ne disposent pas d’un statut clair et sont souvent pénalisés (notamment en matière de disponibilité sur le marché du travail). D’autres jeunes ne s’engagent pas dans cette voie vu l’absence de cadre règlementaire. Pour les socialistes, il est important de favoriser et d’encadrer ce type d’engagement, au bénéfice..." Lire la suite

"Le PTB est favorable au service citoyen car il est un outil pour l’apprentissage et la participation des jeunes à la vie en société. Cependant, nous voulons également mettre des balises pour éviter qu'il ne remplace des emplois dans différents secteurs, comme cela a pu se faire dans d’autres pays. [Cette réponse s'inscrit dans la ligne de celle à propos du volontariat]."

"Le CD&V a toujours plaidé en faveur de l’intégration d’un service civique. L’engagement au sein d’un service civique peut fortement contribuer au développement des jeunes et dans ce sens, nous avons toujours été enclins à définir une réglementation légale. Le service civique ne doit toutefois pas être obligatoire. Entretemps, le gouvernement s’est accordé sur le fait de prévoir un cadre légal pour le service civique, de sorte que le statut puisse être défini. Il est également prévu de déterminer la durée maximale des services civiques. Malheureusement, cette réglementation n’est pas encore entrée en vigueur suite à un conflit d’intérêts..." Lire la suite

"Cela fait 15 ans que le cdH soutient l’idée d’instaurer le service citoyen. Nous défendons une expansion progressive du service citoyen, qui répond aux aspirations de nombreux jeunes et qui permette de remplir de nombreux besoins qui aujourd’hui ne sont pas remplis dans la société.
Cette expansion progressive doit suivre les étapes suivantes :
Supprimer les freins à l’engagement et créer un statut (en maintenant les droits aux allocations familiales pendant la durée du service citoyen, en déduisant le service citoyen de la durée du stage d’insertion, en prévoyant un régime d’indemnités..." Lire la suite